Le dressage des chiens

C’est la première question qui vient à l’esprit lorsqu’un nouveau chien arrive dans la famille ou que des doutes surgissent sur le comportement de notre animal quand il vit déjà avec nous.

Dans beaucoup d’occasions nous vivons certains moments où nous ne savons pas comment interpréter ce qui arrive à notre chien, nous désespérons et des problèmes se produisent… dans ce cas nous commençons à penser si nous devrions punir le chien, crier, utiliser des corrections, ignorer son comportement, le renforcer, etc, et cela indique que nous avons besoin de l’aide d’un professionnel ou trouver une méthode permettant d’éduquer notre chien.

Comment dresser un chien ?

Le dressage des chiens est un sujet tellement vaste qu’il peut être difficile de savoir par où commencer. Souvent, l’idée de l’entraînement ne surgit que lorsque quelqu’un dit : « Nous avons besoin que le chien arrête de faire cela ! L’éducation du canin doit commencer beaucoup au plus tôt afin qu’il sache ce qu’il ne devrait pas faire. Pour avoir un chiot qui écoute, il y a un certain nombre d’éléments à atteindre idéalement. Passons en revue chaque point pour mieux comprendre comment il affecte votre chien.

 

La première chose que nous devons considérer pour le dressage de notre chien, c’est la ligne de travail que nous voulons suivre et la relation que nous voulons entretenir avec notre chien ou chiot, les dresseurs de chien et l’éducateur canin recommandent l’utilisation de techniques d’entraînement positives (exemple avec un clicker qui est un petit boîtier qu’on peut acheter sur zooplus  ou sur petsafe et qui est souvent en promo), qui est une philosophie de travail dans laquelle aucune punition positive n’est utilisée (apparence de quelque chose de désagréable pour le chien) évitant ainsi des corrections inutiles.

Elle est basée sur la recherche de la motivation et du lien avec notre chien, en utilisant des renforts pour le guider vers les comportements que nous voulons qu’il répète, plutôt que de se concentrer sur la correction de ce qui n’est pas voulu. Cette philosophie nous permet de nous détendre dans la relation avec notre chien même s’il est déjà adulte, car elle recherche la collaboration plutôt que la confrontation et c’est un soulagement de sentir que vous n’avez pas besoin de vous imposer continuellement avec votre chien en cherchant à « dominer », cela commence dès que nous commençons à utiliser des termes comme « signal verbal » plutôt que « ordre » ou « commande », pour nous référer aux mots que nous allons utiliser pour communiquer avec lui et qui précède une action souhaitée comme « assis, couché », aller à la promenade, etc. De cette façon, nous n’agissons pas par peur, mais parce que cela le motive à le faire.

Socialisation du chien

La socialisation est généralement sous-estimée d’après les spécialistes venant de centre de dressage chiens et pourtant c’est tellement facile d’apprendre cela à votre chiens et nous allons voir cela à travers des conseils tout au long de cet article. Il y a beaucoup de chiens qui arrivent chez quelqu’un et qui ne veulent plus en partir par exemple. Le problème, c’est que vous élevez un chien qui ne sait pas comment gérer les choses (personnes, animaux, lieux, etc.) qu’il peut trouver dans la vie. Certains chiens font mieux face à cette situation que d’autres car ils ont appris à écouter vos ordres, mais le fait de ne pas avoir été exposé à une variété de situations peut entraîner un chien à être dangereux surtout sans son collier, qui ne sait pas quoi faire, et peut même générer des problèmes de comportement comme la peur, l’agression, la nervosité, etc.

La socialisation, c’est l’exposition à des situations positives. Cela signifie s’assurer que chaque expérience est amusante et confortable pour votre chien, pas effrayante. Il ne s’agit pas de jouer avec votre chien à un endroit avec 30 autres chiens et de le laisser les rencontrer tous à la fois. Il ne s’agit pas de prendre votre petit chien timide et de le forcer à s’asseoir pendant que les autres chiens sont libres de tout mouvement et sans leurs colliers. Ce sont là des exemples de situations potentiellement effrayantes qui peuvent faire plus de mal que de bien. Au lieu de cela, cela signifie chercher des occasions pour que votre chien réussisse. Envisager des séances de formation pour éduquer votre chien ou chiot. Emmenez votre chien au parc ou à d’autres activités de plein air. Invitez des gens à vous rendre visite pour une partie de jeu avec le chien si par exemple vous avez appris à votre animal à rapporter le baton (pensez à ramener vos accessoires de jeux, colliers, baton,etc.). Le fait est que votre chiot sort et voit du monde et tout ce qu’il a à offrir.

Considérez la socialisation comme un voyage et non comme une destination. Bien que le moment le plus crucial se situe entre 2 et 4 mois, un chiot a besoin de continuer à voir des choses et à se familiariser avec son monde tout au long de sa vie, un peu comme le chat… Il est possible d’apprendre à dresser son chien via des techniques d’apprentissages et à corriger ces mauvaises habitudes, comme par exemple, un chien adulte qui a été adopté et qui est plus âgé.

 

Répondre aux besoins d’exercice du chien et à sa consommation d’énergie

Peu importe le niveau de formation et les règles que vous établissez. Si vous ne faites pas faire de l’exercice (entendre là du sport) à votre chien ou à vos chiens tous les jours, vous aurez encore des problèmes. Bon nombre des problèmes de comportement dont les gens se plaignent le plus sont dus à un simple manque d’exercice. Voyez des problèmes comme aboyer, creuser, s’échapper de la maison, l’hyperactivité, sauter, mordre, détruire et la liste continue… Tout cela peut être enraciné dans le manque d’exercice. Ils peuvent se transformer en problèmes habituels par manque d’exercice, mais c’est leur origine.

A force d’éduquer l’obéissance à votre chien et à lui faire du sport permet de faire disparaître ou diminuer de manière significative son énergie. Ce n’est pas un miracle qui arrive. Le vieil adage selon lequel un chien fatigué est un bon chien est vraiment vrai.

La première étape consiste à établir un plan d’exercice quotidien pour vous et votre chien peu importe sa taille, cela peut être dans le cadre d’un centre de dressage pour chien par exemple. Même si vous avez très peu de temps pour vous, vous devriez le faire dans l’immédiat.

Beaucoup de chiens et chiots restent seuls dans la maison et ne font pas d’exercice. Ils trouvent alors leur propre plaisir à creuser ou à sauter par dessus la clôture pour rendre visite aux voisins. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas utiliser votre espace clôturé, mais considérez une délimitation strict avec votre chien. Essayez au moins une longue promenade par jour avec votre chien sans son collier. Combien de temps serait assez d’après vous ? Le but est que vous et votre chien soyez heureux d’être fatigués, alors ajustez la distance du parcours, la difficulté de marcher avec et sans son collier…

De plus, cherchez aussi des choses que vous aimez faire comme allé acheter des produits bio de marques ou faire un stock de croquette. Un chien peut être incorporé dans tellement d’activités en France que vous pouvez être surpris de voir que votre chien est capable d’apprendre les ordres que vous lui donnez et cela sans aboiement.

 

Faire travaillé l’esprit de votre chien grâce à nos conseils et nos méthodes

Le corps d’un chien a besoin d’exercice et son esprit aussi par rapport à un chat. L’activité mentale est bonne pour la santé de votre chien et le fatigue aussi. Heureusement, il croise d’autres zones lors d’une promenade. Par exemple, marcher avec votre chiot sans son collier dans un nouvel endroit peut être très fatigant mentalement, car votre chien fait face à de nouveaux scénarios de promenade et vit des expériences stimulantes dans de nouvel endroit. Les jeux sont une autre façon de stimuler votre chien, en plus d’être une excellente idée pour votre relation avec lui. Vous en avez deux pour le prix d’un avec l’entraînement !

Il existe d’autres façons de faire travailler le cerveau de votre chien. Voici des idées et des conseils pratiques pour votre relation homme chien :

– Lui faire apprendre et reconnaitre les autres animaux comme le chat, les oiseaux, les rongeurs ou encore votre poisson dans l’aquarium via des photos ou durant vos promenades à l’exterieur.

– Enseignez à votre chien le nom des différents jouets de marque eyenimal ou petsafe par exemple. De cette façon, vous pouvez lui demander de choisir un jouet spécifique par son nom. Nous connaissons par exemple un chien qui connaît 1.022 jouets chacun par son nom!

– Apprendre à votre chien à être calme lorsque votre livreur vous apporte votre livraison (exemple : accessoires, clicker et collier pour chien) et apprendre la proprete à votre chiot est primordial!

– Jouez à cache-cache avec votre chien, c’est ce que les internautes aiment à proposes avec le fameux « Animals Hide And Seek ». Il peut s’agir de vous cacher ou vous pouvez cacher un objet, comme un jouet que votre chien peut trouver. Ces jeux font vraiment fonctionner le cerveau de votre chien puisqu’il a aussi besoin d’utiliser son nez et de traiter beaucoup d’informations. Utiliser le flair de votre chien pour détecter les odeurs peut être très amusant pour apprendre à votre chien sans avoir à passer par un éducateur canin comportementaliste…

– L’éducateur canin conseille de faire travailler votre chien pour qu’il obtienne sa nourriture. Cela peut être en utilisant sa nourriture dans le cadre de son plan d’entraînement ou vous pouvez également utiliser une variété de jouets (marques petsafe pour les jouets par exemple) qui libèrent (out) la nourriture avec laquelle il peut jouer pour ramasser sa nourriture (un peu comme les jouets pour chat), faites évidemment attention aux produits ménagers et au retrait du spray et repulsif qui sont des produits très dangereux pour votre animal de compagnie.

Apprendre à votre chien ou à votre chiot la propreté et apprendre à votre chien à rapporter

Vous souhaitez que votre chien apprennent certains ordres comme s’asseoir et se coucher, mais qu’est-ce que vous faites ensuite ? C’est le dilemme. Un chien sait peut-être s’asseoir à l’ordre qu’a donné son maitre, mais il continue parfois de sauter sur les gens. Comment lui apprendre ces ordres qu’il a appris à la maison et avoir un chien qui écoute vos ordres?

Après tout, vous devriez prendre l’habitude d’enseigner à votre chien tous les jours une quinzaine de minute par exemple. Les chiens apprennent selon les normes et sont toujours en train d’apprendre. Que tu le saches ou non, tu lui apprends tout le temps ! Il apprend comment obtenir ce qu’il veut, comment il peut vous amener à faire ce qu’il veut, quelle est sa réponse à une variété de choses, etc.

Dans le dressage des chiens, nous devons nous habituer à ne pas dire à nos chiens ce que nous ne voulons pas qu’ils fassent, mais à leur montrer ce que nous voulons qu’ils fassent. Récompensez-le quand vous le voyez faire ce que vous voulez ! La récompense signifie qu’il est plus susceptible de vouloir répéter l’acte. Remplacez le mot NON par des mots qui ont une valeur et une signification. Par exemple, « NON ! » pourrait être remplacé par une commande comme « Drop ». Ou « NON ! » pourrait être remplacé par la commande « Assis » pour que quelqu’un puisse le caresser sans qu’il saute sur les gens.

L’entraînement devrait commencer le premier jour où vous avez votre chien et dès son premier aboiement, qu’il ait 8 semaines ou 2 ans (presque un chien adulte). C’est une façon de lui montrer ce qui marche pour vous. Si vous le laissez vous sauter dessus pendant 2 semaines et que vous changez d’avis, savez-vous à quel point il sera difficile de changer cette habitude ?

De plus, l’entraînement devient un moyen de développer de bonnes manières chez votre chien. C’est comme apprendre à un enfant à toujours dire « s’il te plaît ». Vous prenez les ordres que votre chien sait faire et vous lui demandez de le faire en échange des choses qu’il veut ou dont il a besoin tour à tour. Il peut s’asseoir et rester pendant que la porte est ouverte durant une livraison d’un produit que nous avons commandé sur internet par exemple.

Il peut attendre que vous ouvriez la portière de la voiture au lieu de sauter dehors. Votre chien peut s’asseoir pendant que vous vous préparez son jouet au lieu d’essayer de le prendre de votre main. Il peut s’allonger avant d’avoir son dîner. Le fait est que l’utilisation de ces ordres lui donne des manières parce qu’il apprend que la façon de recevoir les choses dans la vie est par un bon comportement et en faisant ce que vous avez demandé. De plus, cela est très positif et n’implique aucune force et c’est là toute la force des techniques d’apprentissage pour chien. Il apprend que ce comportement est important par lui-même à travers sa direction et ses enseignements.

Réglage des limites du chien et apprendre l’obeissance à votre animal

Fixer des limites signifie simplement créer des règles avec chien dans votre maison (par exemple lorsqu’il aboie). C’est une bonne chose. Un chien a besoin de savoir ce qu’on attend de lui et il est beaucoup plus facile pour lui de créer un ensemble de limites. Parfois, un chien devient confus parce que sa famille ne connaît pas non plus les limites. Maman dit une chose, papa en dit une autre, les enfants en disent une autre. Chaque membre de la famille devrait être aligné avec le chien pour qu’il sache ce qu’il peut et ne peut pas faire. Cela cause moins de frustration et de confusion pour le chien et la famille.


N’hésitez pas à aller voir les cours dans cette formation en promo à -50%.

Idéalement, établissez ce que vous attendez de votre chien. Il peut monter sur les meubles ? Il peut sauter ? Devriez-vous vous asseoir ou vous allonger à des heures précises ? Comment marcher avec le collier ? Donc vous utilisez votre entraînement pour lui fixer ces limites. Les chiots sont excellents pour suivre les ordres et aiment la cohérence, mais ils ont besoin de savoir quelles sont les ordres. Montrez-lui ce à quoi vous vous attendez sans avoir à utiliser un collier anti aboiement par exemple.

Les 5 parties de cette apprentissages pour votre chien sont nécessaires pour avoir un chien bien équilibré et heureux. Ce qui se passe aussi en cours de route, c’est que le chien apprend à vous respecter et à écouter vos odres. Ce n’est pas par la force, mais plutôt par la formation et le respect. C’est la meilleure façon d’établir une relation avec votre chien où vous savez que vous pouvez lui faire confiance pour vous écouter au fil du temps. Cela rendra le reste de votre entraînement et de votre vie avec votre chien beaucoup plus facile et si cela est trop difficile, vous pouvez toujours passer dans un centre d’éducation canine et vous verrez les ordres à apprendre à votre canin.

Quel est l’âge idéal pour eduquer un canin ?

C’est une autre question qui vient à l’esprit lorsque nous décidons d’adopter un chiot à la maison et la réponse est aussi directement liée à la méthode de travail que nous choisissons : Alors que dans le dressage traditionnel, les maîtres-chiens nous conseille généralement qu’il faut attendre que le chien soit plus âgé pour travailler avec eux, dans le dressage positif, on peut commencer à l’éduquer dès qu’il arrive à la maison et cette différence réside fondamentalement dans le fait que dans le dressage traditionnel, le chien doit être assez grand pour intégrer les corrections, punitions à utiliser et matériel comme les colliers étrangleurs, piques, électriques, etc…

Pendant le dressage positif, nous pouvons commencer à éduquer notre chiot dès qu’il rentre à la maison et qu’il est avec nous, faisant face à l’apprentissage d’une manière innée par le jeu. Naturellement nous parlons de l’organisation et des ordres que nous allons utiliser à la maison pour une bonne éducation du chien et des jeux éducatifs qui vont l’aider à se développer, en gardant toujours à l’esprit que c’est un chiot et que nous devons le laisser profiter des premières étapes de son développement en le laissant être ce qu’il est : un chiot.

Lorsque nous écrivons sur l’éducation canine ou l’entraînement canin, nous pouvons aussi avoir des doutes sur la façon de l’aborder correctement. Il y a un moyen simple de le faire : L’éducation canine se réfère au travail d’un éducateur canin envers les guides canins, en leur apprenant comment ils doivent être en relation avec le chien via des techniques d’apprentissage, alors que l’éducation canine est généralement plus utilisée pour faire référence au travail direct avec le chien (l’ordre d’apprendre, les techniques d’apprentissage avec le chien etc.).

Lorsque nous parlons de techniques d’entraînement traditionnelles, nous utilisons généralement de nombreux termes tels que la dominance, l’ordre, la colère etc.. mais ces termes sont un peu déroutants et nous donnent peu d’informations lorsqu’il s’agit de diagnostiquer correctement un problème de comportement chez notre chien

Nous ne donnons pas tous la même interprétation au mot dominance, quand il sert à expliquer une action qu’il effectue.

À titre d’exemple, on peut citer le cas de personnes qui nous appellent pour nous dire que leur chien est dominant parce qu’il mange la nourriture au sol dans le parc ou bien qu’ils l’enlèvent, il essaie quand même de la manger, mais la vérité est que le fait que c’est un chien dominant est probablement l’explication la plus réaliste et que si on nous explique comment il est nourri, on va obtenir une information très précieuse pour trouver un moyen approprié pour modifier son comportement.

 

Bien que nous cherchions sur Internet « Comment dresser un chien » et que nous trouvions des stock d’informations pour nous entraîner avec notre partenaire, nous devons garder à l’esprit que la chose la plus souhaitable est de chercher un éducateur canin approprié , car évaluer les informations qui apparaissent peut être compliqué et au lieu de résoudre un problème, nous pouvons les aggraver sans vouloir savoir comment choisir la bonne voie.

Il y a des problèmes de comportement tels que l’anxiété, l’hyperactivité, l’agressivité, qui nécessitent la consultation d’un spécialiste pour évaluer la situation et plus le problème dure, plus la modification du comportement sera laborieuse, donc si nous remarquons que notre chien aboie excessivement, pleure, casse des objets à la maison, a une mauvaise relation avec les autres chiens ou veut simplement améliorer son contrôle en éducation de base et a des doutes sur comment le faire, la meilleure chose à faire est d’en parler à une entreprise reconnue en matière de formation canine qui possède plusieurs années d’expérience dans le domaine de la conduite canine mais heureusement pour nous, il existe une méthode et des conseils en vidéo qui vous apprend pas à pas comment éduquer son chien en seulement 15 min par jour, voici le lien dans les photos ci-dessous.

Dans ce contexte, un autre doute peut surgir à propos d’un terme très étendu, mais qui n’est pas toujours utilisé correctement : Ethologiste. L’éthologie est cette branche de la biologie et de la psychologie expérimentale qui étudie le comportement des animaux en général, et pas seulement des chiens, et qu’une personne qui nous indique qu’elle est éthologiste, peut nous fournir peu d’information sur sa formation en ce qui concerne les chiens, ce qui, dans ce cas-ci, nous intéresse et nous devrions examiner un peu plus si elle est un éducateur, vétérinaire, psychologue, biologiste… et quel est son entraînement et son expérience.

Dressage d’un chien à l’aide de l’éthologie

Il est important de différencier si notre chien a un problème de comportement ou s’il y a quelque chose qui, bien que normal dans son comportement, est un problème pour nous. Je vais vous donner quelques exemples pour être plus clair : si notre chiot urine dans la maison, au début ce n’est pas un problème de comportement, mais si cela nous pose un problème d’hygiène, nous devrons lui apprendre. Par contre, si notre chien a un problème d’anxiété de séparation (ce qui serait un problème de comportement) et qu’au lieu de casser les choses à la maison (ce qui serait un problème pour nous) il ne fait que pleurer, mais nous vivons dans une région où il ne dérange personne, pour nous ce ne serait pas un problème direct, mais logiquement nous devrions trouver une solution, car notre chien aurait des problèmes et nous serions responsables pour son bien-être.

Que le problème ait un meilleur ou un pire pronostic dépend de nous et de notre implication avec notre chien, donc nous ne devrions pas laisser le problème se consolider pendant longtemps comme nous l’avons indiqué précédemment.

Si nous avons mis un certain temps pour nous rendre compte que le chien n’obéit plus et que la relation homme chien n’est plus normal alors il faudrait peut-être passer dans un centre de dressages de chiens.

Il y a aussi des gens qui nous disent que « votre chien a mal tourné » et bien qu’il y ait des chiens qui nous donnent plus ou moins d’aisance au travail, il y a beaucoup de facteurs associés à leur comportement comme la socialisation et la stimulation précoce, la ligne de travail que nous choisissons, le temps que nous consacrons… c’est ce qui fera la différence fondamentale, entre un chien « bon » ou « mauvais ».